Je me suis vue confier l’abattant d’un secrétaire Louis Philippe à restaurer.

Sur l’abattant, le plaquage en ronce de noyer a gondolé et éclaté sous l’effet de la déformation des alèzes.

Pour conserver le dessin du frisage, repris par ailleurs sur les tiroirs du secrétaire, je propose de réparer mais surtout de « casser » les tensions infligées au plaquage et dues aux déformations du bois en incrustant un filet au niveau de la jonction panneau-alèzes.

 

D’abord, les réparations sur le plaquage, recollage et greffes. Ensuite, incrustation d’une baguette en noyer teintée.

Le résultat ne dénature pas le visuel global du meuble, et mes clients sont contents !
Mission accomplie !

  

En savoir plus sur le travail du bois

Post sur le même sujet

Avant-après d’un table toute simple

Avant-après d’un table toute simple

Annie me confie cette table familiale en noyer à laquelle elle est très attachée. Le plateau est taché et abimé, deux des pieds ont été fabriqués dans une pièce de bois noueux et comportant de l'écorce, et après un ponçage un peu violent, les pieds et la ceinture sont...

Nouvelle vie pour une grande armoire fin 18° siècle

Nouvelle vie pour une grande armoire fin 18° siècle

Mireille a hérité d'une très grande et vieille armoire de sa mère, de sa grand-mère, ... Datant probablement du tout début du 19° siècle, l'armoire est sombre et très abimée. Après un sérieux décapage, elle se dévoile : elle est réalisée en 3 essences locales de bois...

Inscrivez-vous pour être toujours informés

Stages, ateliers & formations

Pin It on Pinterest

Share This